Fax Now: (925) 132-4545

Le message de la Grande-Mère : s’ouvrir à une dimension plus grande que Soi

poupeesrussesLes mois qui viennent de s’écouler ont été difficiles et en même temps tellement riches d’enseignements. C’est seulement maintenant que j’en prends conscience car quand on est dedans, on tient le coup sinon on s’écrase. Quand les enseignements sont intégrés, on peut se permettre de regarder en arrière, combien cela a été dur.

Quand je dis dur, pour moi cela signifie une déconnexion de la Source, un sentiment de ne plus comprendre ce qui fait sens.

J’offre chaque jour qui passe toujours un peu plus mon service à la Source et chaque jour qui passe, la Source m’abreuve de la richesse de son Amour et de son Abondance.

Et les messages qui arrivent aujourd’hui me demandent d’être encore plus authentique que je ne l’étais déjà, de lâcher mes peurs d’exprimer publiquement ma spiritualité et la connexion avec les êtres de Lumière qui m’accompagnent.

Dans les mois qui suivent je vais développer ce partage que je vis au quotidien avec le monde invisible, mes actions et mes créations seront guidées par leur demande de révéler au grand jour les messages qu’ils ont à nous transmettre, avec le souhait que chacun et chacune puisse en profiter et s’y reconnaître.

Je pense que je faisais déjà ce travail mais à un niveau moins conscient peut être, ou sans le dire ouvertement.

Je n’ai plus envie de lutter contre quoi que ce soit, de chercher à adapter mon langage à tout un chacun pour rester dans la norme.

Je décide aujourd’hui de m’ouvrir à plus grand que moi, d’écouter et de retranscrire ce que le Divin murmure à travers moi.

Alors quand je suis déconnectée, je suis perdue, en mode survie.

C’est ce qui s’est passé ces derniers mois. Mes écrits que ce soit sur « La Voix d’Anna » ou mes canalisations recueillies dans un journal intime ont été utilisés contre moi dans le but de prouver que mes paroles étaient sectaires.

Ce que je risquais et que je risque encore, perdre la garde de ma fille.

Je ne comprenais pas pourquoi une telle injustice et une très vieille blessure de séparation Mère-enfant qui se réactivait. Qu’avais je à comprendre ?

Ce lien avec la Mère a toujours été présent et en même temps la perception d’une douleur sur laquelle je n’arrivais pas à mettre des mots.

Chaque femme, chaque mère qui a un jour eu peur de perdre ou perdu son enfant se reconnaît dans cette blessure de séparation.

Et puis cet été, je suis partie plusieurs jours en stage pendant lesquels j’ai canalisé et reçu plusieurs transmissions en médiumnité, les miennes et celles des autres participants.

J’ai été connectée par/avec l’énergie de la Grande Mère des origines, ce sont des mots que je n’employais pas avant.

Jusqu’à présent, je parlais de mon rôle de diffuser l’énergie de la Mère Divine mais je n’étais pas encore au cœur, au centre de mon rôle et de mon message.

Ce blog que j’ai appelé « La Voix d’Anna » était un hommage à mon guide intime qui s’est présentée à moi il y 3 ans maintenant, Anna, la Grand-Mère de Jésus. Je comprends seulement aujourd’hui. Elle représente non pas la Mère, mais la Grand-Mère. Depuis que j’ai intégré cela, sa Présence à mes côtés s’est renforcée, même s’il n’est pas question de force du tout mais plutôt d’une sorte de libération, d’agrandissement de son rayonnement.

Qu’est ce que cette Grand-Mère ou cette Grande-Mère vient nous dire ?

Si je reste à un niveau humain, oui cette blessure de séparation que je vis en tant que mère, est engrammée dans mes cellules de femme, et me touche toujours. Une participante du stage que j’ai fait cet été m’a dit avec beaucoup de bienveillance « oui tu dois lâcher et accepter et oui c’est inhumain ». C’est ce mot inhumain qui m’a permis de passer le cap que je n’arrivais pas à passer jusqu’à présent.

Je sais que tout le monde ne pourra pas comprendre ce que j’essaie d’expliquer avec des mots. Quand on s’ouvre à toutes les dimensions de son être, la dimension humaine n’est plus qu’une des dimensions.

Cela ne signifie pas qu’on perd son humanité mais qu’on y rajoute des dimensions supplémentaires. C’est comme l’image des poupées russes. Mon humanité correspond à la petite poupée à l’intérieur, et quand je lâche ma peur de la perdre, non seulement je garde toujours tout ce que je suis, mais en plus je m’ouvre à la poupée de la taille supérieure. Accepter de mourir à ce qui est connu en Soi pour renaître à une autre dimension de Soi.

Voilà ce qu’est venue me dire la Grande Mère ces dernières semaines, je quitte ma dimension humaine mais je ne la perd pas. Je sors de la relation individuelle de la mère avec son enfant et m’ouvre à une dimension plus collective de la Grande Mère avec ses Enfants.

C’est un accouchement que j’ai vécu là, de cette partie de moi qui a traversé son tunnel sombre et difficile, pour trouver la Lumière, celle qu’elle peut maintenant porter pour l’offrir au monde, à tous les enfants de la Terre.

J’ai hâte de partager avec vous le fruit de ces créations…

10 Responses to Le message de la Grande-Mère : s’ouvrir à une dimension plus grande que Soi

  1. mamour

    merci aurélia pour cette authenticité. Ton témoignage me parle au plus profond encore une fois. Cette vibration de sainte Anne je la connais et moi aussi ces derniers mois je me suis perdue , déconnecter de mon centre identitaire. Par cette délivrance que tu témoignes tu me donnes une piste de mise en lumière sur ce que je traverse en ce moment et comment la transcender cette épreuve physique et psychique. Je te rends Grâce ainsi qu’a ta mission. Et ai hâte de te lire!
    Je t’embrasse.
    Séverine.

    • Aurelia

      Gratitude Séverine, je suis touchée par ton message. J’accueille tes mots et t’envoie le courage nécessaire, même si je sais qu’en tant que Femme Lumière, tu n’en manques pas.Je te serre contre mon coeur. Aurélia

    • Isabelle

      Bonjour Aurélia et merci de m’avoir connecté avec ce lien. J’ai vécu la même expérience dans le même espace temporel cet été et c’est une rencontre qui m’a connecté au nom d’Anne, grand-mère de Jésus. Je viens de m’installer dans les hautes Pyrénées. A suivre…

  2. Merci Aurélia, Ton authenticité me touche profondément et me permet de voir encore une fois comment c’est important de permettre à notre Être de rayonner librement, pleinement. Te lire me soutient et m’encourage dans le chemin de l’expression de ma propre authenticité. Merci encore.
    Coral

    • Aurelia

      Bravo à toi aussi pour oser emprunter le chemin de ton authenticité, c’est un chemin qui n’est pas balisé, sur lequel on se retrouve parfois seul, mais qui est tellement magique par tous les possibles qui nous sont offerts…

  3. Je te remercie Aurelia, pour toute cette honnêteté et cette beaute en partageant ta douleur. Que je ressens en lisant ton article. Cette étape tu vas la traverser et en sortir victorieuse et grandie. Cela me fais penser à l’allégorie de platon pour la caverne. Je t’embrasse
    Sophia

  4. Marie-Emmanuelle

    Bonsoir,
    Je viens de te lire Aurélia et à mon tour j’essaye de mettre le puzzle en place.
    Hier, à la suite de la méditation de Miranday Gray, une participante m’a transmis un message d' »une dame avec la peau très lisse et de longs cheveux noirs ». J’ai pensé à ma grand-mère paternelle que je n’ai pas connue mais il y a peu j’ai reçu une sorte de médaillon avec sa photo ce qui m’a permis de la visualiser. Elle me disait « résistance et courage », mots que j’ai ensuite le soir retrouvés dans un interview de Patricia Darré où elle parlait des entités qu’il fallait avoir le courage de chasser et à qui il fallait résister. Durant cette même journée, cette même personne avec une autre a parlé du livre « Anna, la grand-mère de Jésus ». Au mois de Juin c’est un médium qui m’a transmis un message de ma grand-mère maternelle. Et ce week-end, j’expérimente la garde alternée et mes filles vont faire leur rentrée scolaire pour la 1ère fois en étant chez leur père tout ceci après avoir fait un travail cet été en art-thérapie où j’ai découpé les mots « imposer alternée la garde ».
    Alors oui je prends à mon compte les paroles de cette participante à ton stage. Oui je dois accepter et lâcher. Après humain ou inhumain, j’avoue que j’ai du mal à saisir. Pour Moi, c’est ainsi et je ne dois pas me battre même si ça fait mal.
    Bon courage à Toi
    Marie-Emmanuelle

    • Aurelia

      Merci pour ton partage Marie-Emmanuelle. Tendre vers l’acceptation ce qui parfois nous parait inacceptable, cela demanderait une conférence entière pour développer le sujet, peut être l’aborderais je dans la communauté Femmes Lumière. En tout cas, oui garde bien ces mots de résistance et de courage pour traverser le pont vers l’acceptation de ta nouvelle vie. Avec tout mon amour. Aurélia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*