Fax Now: (925) 132-4545

La peau : reflet de notre relation au monde

peauL’état de notre peau est un révélateur incroyable de l’acceptation de la rencontre. La rencontre cela peut être avec l’autre, mais aussi avec soi-même, et avec la Vie. La peau est la frontière entre notre intérieur et l’extérieur. Lorsqu’il y a une résistance, c’est à dire un conflit entre ce que nous sommes véritablement et notre perception du monde qui nous entoure, alors notre peau nous envoie un message.

Le visage est le reflet de notre âme et quand elle ne trouve pas sa place, le sens de son incarnation sur Terre, elle n’arrive pas à s’affirmer. C’est une prise de conscience toute récente pour moi et qui révolutionne mon engagement de dire OUI à la Vie.

Une peau sèche signifie que la personne manque de fluidité dans sa vie alors qu’une peau grasse serait plutôt le résultat de quelqu’un qui ne s’affirme pas assez. Une peau grasse signifie aussi que notre épiderme se renouvelle trop vite comme si il devait éliminer et détoxifier toujours plus.

Je rappelle que la peau est un émonctoire, un organe (c’est même l’organe le plus lourd de notre organisme, elle pèse 4 kg) qui se met en fonctionnement lorsque les organes primaires de la détoxification (le foie, les poumons, les reins, le colon) ne font plus leur travail. Nos pensées, nos émotions fabriquent également des toxines et encrassent notre organisme.

J’ai depuis l’adolescence des problèmes de peau et malgré mon envie d’y remédier c’est toujours revenu lorsque je traversais des périodes de transitions et de doutes. L’adolescence, le changement de vie, de profession, un déménagement, sont des périodes de transition. Le papillon sort de sa chrysalide et fait face une nouvelle fois au monde. Quelle vision du monde lui apparaît alors ? Quelle place peut il prendre?

Maintenant comment s’affirmer tout en respectant les limites de l’autre ? Car si ma frontière (comprenez ma peau) est fragile, c’est que je n’ai pas pu exprimer mon ressenti sur ma vision du monde quand j’étais plus petite.

« Lorsque vous dites « Je me sens bien dans ma peau », vous ne parlez pas de métaphore, mais littéralement, car votre peau produit les mêmes substances chimiques que votre esprit quand il pense. » Dr Deepak Chopra

Prenez le temps d’observer votre peau. Comment va-t-elle ? Les zones de votre peau où il y a une irritation, une inflammation,  un eczéma sont en lien avec l’organe, la partie du corps touchée.

Prenez le temps d’essayer de la comprendre, de l’accepter comme un cadeau qui vous apporte des révélations sur vous même, votre état de santé, votre fonctionnement, votre relation au monde.

La peau, contrairement à ce que l’on pourrait penser qui est une frontière entre 2 mondes, c’est en fait ce qui nous lie aux autres. C’est l’organe de la Relation.

 

2 Responses to La peau : reflet de notre relation au monde

  1. Bonjour Anna, et merci pour cet article… je suis venue sur ton site, ne le connaissant pas, mais ici en France j’ai toujours des problèmes de peau… depuis petite… et lorsque je vais en Afrique, tous les problèmes de peau disparaissent… l’eau là-bas est tellement douce, le soleil et son ancrage et profondeur, y contribue aussi, et l’affection et le relationnel là-bas est complètement différent… là-bas tout se résorbe, y compris la fatigue… arrivée ici c’est toujours la galère ! même si ensuite je m’y habitue, je suis toujours poussée à partir, changer de lieu de vie, quand viendra le moment… car c’est clair que la peau me montre comme la cohérence intérieure extérieure est plus difficile ici même, et que ma place est plus proche des terres solaires… Je voulais juste te transmettre ce petit témoignage… je t’embrasse. Amicalement. Naïma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*