Fax Now: (925) 132-4545

Incarnons la Déesse

gaia2

Dans mes précédents articles, je nous questionnais sur notre présence sur Terre, vivre dans notre corps tout en étant en lien avec notre âme. Comment faire simple quand on peut faire compliquer !

La simplicité de cette relation à nous même réside encore une fois dans notre reliance à la Terre Mère et dans la relation d’Amour que nous choisissons de développer avec elle.

Je comprends combien mon corps de femme a besoin de se sentir en lien avec Gaïa, je ressens toute l’Energie de Vie qu’elle m’offre dans l’écoute de mon Energie sexuelle. Je ressens combien ce flux demande à être déployé dans tout mon corps, dans tout mon être. Je sens que censurer cette énergie, c’est comme si je choisissais de ne pas honorer la Vie.

Alors j’apprends, car la sexualité est plutôt tabou dans notre société. Soit elle n’existe pas, soit elle devient pornographie.

Et si nous choisissions de nous réapproprier le sacré dans notre sexualité. Cela commence par se respecter, respecter notre désir sexuel sans culpabilité, car ce désir c’est notre force de vie, notre état de santé. En allant rencontrer ce désir, nous renouons avec ce potentiel de Santé.

Ce désir, c’ est aussi la voix et l’incarnation de notre Déesse intérieure. En faisant vivre cette Déesse en nous, nous redonnons à l’Amour sa vraie place. L’Amour n’est pas la même chose que le sentiment amoureux. Je parle ici de l’Amour à mettre en lien avec la sexualité, celui qui va nourrir notre être et nourrir notre relation. Il nous traverse par nos 3 diaphragmes (pelvien, thoracique, cranien) comme une respiration qui nous ancre dans notre verticalité Terre-Ciel.

Incarner la Déesse c’est laisser s’exprimer l’Ame dans notre corps, la sexualité dans notre couple (couple intérieur ou conjugal), c’est mettre de la Joie dans chaque moment de notre vie.

 

2 Responses to Incarnons la Déesse

  1. C’est tellement vrai, je remercie Anna pour ces enseignements, merci à toi Aurélia d’être à son écoute et de nous transmettre tout cela.
    Il peut être pourtant difficile de mettre en oeuvre tout ce que tu dis, cela fait une dizaine d’années que je travaille là-dessus (avant sans le savoir et maintenant consciemment) et j’arrive peu à peu à dépasser la culpabilité et toutes les mémoires négatives inscrites dans mon utérus.
    C’est d’autant plus vrai que mes patientes (je n’ai eu que des femmes pour le moment) ont toutes travailler sur leur féminin, leur petite fille intéreur, la femme, l’épouse, le féminin sacré.. Mes séances tournent autour de ça… Guérison la femme OUI! Mais! Ne pas oublier de nous réconcilier avec l’homme, le Père divin, mari de notre chère Terre Mère… La réconciliation permettra aux noces du sacré de se faire dans la joie, le bonheur, l’abondance et l’Amour.. Tout ceci est magnifique..
    MERCI
    Je dirai même plus: Désolée Pardon Merci Je T’aime.

    • Aurelia

      Bonjour Myriam,
      Hommes ou Femmes, c’est une grande chance de faire partie de celles et ceux qui sont conscients, en recherche de plus de lumière, dans notre vie personnelle et dans le monde. Quand je suis inspirée, l’écriture est fluide, c’est comme si je savais déjà tout ça… et pourtant il m’arrive régulièrement d’oublier « que je sais » et de plonger dans le doute, particulièrement en ce moment où les énergies sont remuantes. Et les messages (ou les prises de conscience, c’est la même chose) reviennent avec plus d’intensité et une nouvelle lecture d’un sujet que tu pensais avoir exploré de fond en large.
      Depuis que je chemine sur le féminin sacré, j’ai beaucoup appris… et j’apprends encore… chaque jour.
      Tu as raison il est important d’intégrer l’homme à cette guérison. C’est très fort cette demande en ce moment. Les hommes ont besoin qu’on reconnaisse leur masculin sacré aussi. Je rêve de villages où les femmes pourraient se retrouver entre elles, les hommes entre eux, pour ensuite se retrouver et rayonner ensemble la puissance de ce qu’ils sont dans le couple, la famille, la société !
      Je Nous Aime
      Aurélia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*