Fax Now: (925) 132-4545

21 décembre : accueillir ses ombres dans l’Amour

ombre et lumiereL’hiver est une période idéale pour entrer dans « sa grotte » faire un peu de ménage 🙂

Pour pouvoir sortir au printemps de cette phase d’introspection avec des idées nouvelles, des changements de mode de vie, des prises de décisions ou même des plans d’action, il est nécessaire de faire de la place, et de laisser partir ce qui n’a plus lieu d’être.

Lorsque j’ai démarré mon travail d’accompagnement auprès des femmes, mon souhait était de leur offrir ce que j’avais intégré pour moi : la reconnexion à toute la puissance du féminin, sa guérison, le pardon au masculin.

J’avais envie de vous inviter, vous les femmes à vivre la dimension du Féminin Sacré, et j’ai créé le programme de formation Femmes-lumiere.

Et puis j’ai pris conscience qu’à travers ce Féminin Sacré, se trouvait la présence du Masculin Sacré, qui lui aussi avait ses blessures à guérir et des mémoires à pardonner au féminin.

 

Ces anciennes mémoires karmiques individuelles ou collectives remontent à la surface lorsque nous sommes prêts à les accueillir. C’est ce mot « accueil » qu’il me manquait pour intégrer cette part de moi. Tandis que j’avançais sur cette voie de conscience qu’est la voie de l’Amour, je niais mes parts d’ombres.

 

Il m’a fallu du temps pour comprendre que je reniais une part de moi, que je ne m’aimais pas totalement. Finalement c’était facile d’aimer ce qui m’arrangeait, mais de ne pas aimer les moments où je me mettais en colère, de ne pas aimer les moments où je pouvais avoir peur, de ne retenir que les expériences où j’avais été victime mais pas bourreau. Or désolée de vous décevoir mais nous expérimentons les deux. L’un ne va pas sans l’autre.

 

J’ai expérimenté, comme vous, plusieurs vies, plusieurs incarnations avant d’être là où je suis aujourd’hui. Et dans la multitude de ces expériences, certaines ont été plus sombres, difficiles à « accepter ».

C’est bien ce mot « accepter » que je ne comprenais pas. Comment accepter quelque chose que je trouvais injuste ou erroné ? Bien sûr à ce moment là, c’était la solution la plus juste mais quand même…

 

Le mot exact qui m’a permis de comprendre ce qu’est la transmutation, c’est à dire la transformation de ce côté sombre en Tout lumineux, c’est le mot « accueil ».

 

Pour moi, l’accueil est différent de l’acceptation, il y a quelque chose de passif dans l’acceptation. Alors que dans l’accueil, je sens que c’est une reconnaissance pour ces ombres d’être là, parce qu’elles m’aident à conscientiser le chemin qu’il me reste à faire, elles me montrent où j’en suis dans l’Amour pour moi, sans jugement.

Je vous invite à faire cet exercice d’accueil de vos ombres.

Quelles sont les parties de vous avec lesquelles vous pouvez ressentir de la honte ou de la colère ?

Accueillez vos sensations, laissez les se manifester dans le corps. Puis accueillez que cela fait partie de vous, même si vous ne les comprenez pas ou ne les acceptez pas, accueillez les comme faisant partie de Vous, sinon vous êtes bancale.

Et c’est parce que vous les accueillez, que vous leur donnez une place, que vous pouvez les transmuter.

« J’accueille ces ombres qui font partie de moi, et c’est parce que je les accueille, que je peux les transformer. »

 

La dualité n’est qu’une illusion destinée à nous ramener à l’Unité.

 

 

6 Responses to 21 décembre : accueillir ses ombres dans l’Amour

  1. ma chérie c’est tout simplement ÇA! yes ! la fin de l’nibernation est proche, je t’aime Maria

  2. Annel'or

    ce post m’a tiré des larmes, c’est bien le problème qui m’empêchait d’avancer, l’accueil de Toutes les parties de moi et surtout celles qui ne me plaisaient pas,
    Merci 🙂

    • Aurelia

      Merci pour ton témoignage, je suis heureuse que cela ait résonné en toi et te permette d’accueillir encore d’avantage qui tu Es dans toute ta Grandeur…
      Paix et Amour,
      Aurélia

  3. Bernadette

    Bonjour,
    Effectivement, il n’est pas facile d’accueillir ses ombres. Pour moi, en particulier : c’est la colère que je ne maîtrise pas encore comme je le souhaiterais. L’énergie explose dès que je suis face à un masculin extérieur fermé, bloqué – Ce blocage extérieur est un miroir bloqué de mon masculin sacré. C’est une information utile pour ouvrir ce chemin en moi.

    • Aurelia

      Merci Bernadette pour ce partage de ton ressenti. Oui la colère est souvent l’expression d’une blessure qui est cachée juste derrière. Une fois la carapace de la colère fissurée, c’est le moment de prendre soin de sa blessure. Lorsque tu auras réintégré ton Féminin sacré, le féminin blessé pourra alors s’apaiser et accueillir un autre masculin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*